Témoignages

26 réponses sur “Témoignages”

  1. Lorsque j’ai pris connaissance des différents avis émis sur Mme Florence Joyeux, je ne peux qu’abonder dans leur sens. Une rencontre avec une belle personne, bienveillante, à l’écoute et rayonnante.
    Tout est calme, apaisant et il est très facile grâce à elle de se sentir bien.

    J’ai rencontré celle-ci mi-décembre, conseillée par quelqu’un en qui j’avais une grande confiance. C’était ma première expérience d’hypnose. De prime abord, je n’aurais pas pousser la porte seule car l’hypnose peut fasciner, intriguer, faire peur. En ce qui me concerne, il y a certainement un peu des trois et lorsque certains proches me parlaient « d’état de conscience modifié » je me demandais à qui je pourrais bien avoir à faire, ce que j’allais pouvoir dire, faire sous hypnose….

    Nous nous sommes rencontrées trois fois.
    La première séance a commencé par un entretien à partir d’un questionnaire qui semblait assez banal puis peu à peu, par le biais de questions plus pointues, Mme Joyeux a cerné rapidement la problématique, m’a donné de nombreuses pistes de façon claire et concise et permis de définir mon objectif.
    Lorsque nous nous sommes quittées, je savais que nous nous reverrions deux fois (espacement de trois semaines entre chaque) . Elle avait fait un test pour savoir comment je réagissais à l’hypnose ( pour créer une séance sur mesure et me mettre en confiance pour la séance suivante). Elle m’a dit faire de l’hypnose humaniste.

    C’est ainsi que je suis arrivée sereine et détendue à la seconde séance. Le ressenti de celle-ci était bien loin de mon à priori de base. Elle m’a semblé douce, sécurisée. J’entendais, je répondais et me rappelle le cheminement, les sensations.
    J’ai pu ressentir des effets palpables dans les quinze jours qui l’ont suivie aussi bien sur moi-même que sur mon entourage.
    La troisième et dernière séance vient d’avoir lieu. Je me sens bien. Le processus est mis en route…

    « Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connaît à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et changent le cours de votre vie » Victor Hugo
    Merci Florence

Envoyer

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.